Trop un ouf !

Dans mon bahut, on est 9 profs d’anglais.

Et y’a que 3 lecteurs (à cassette, hein, parce que quand on demande des lecteurs CD, on te répond que c’est pas possible, que ça coûte trop cher, et que y’a déjà un labo de langues avec des ordis de prévu pour dans 5 ans, alors ton lecteur Cd, tu peux te le caler bien profond là où le chef des travaux le pense) ( on n’a pas encore testé la demande avec port USB…), qu’il faut se le partager entre nous, et que c’est une galère pas possible.

Du coup, petite ingénieuse que je suis, je me suis achetée moi-même mon lecteur k7-CD, oui oui, comme une grande, avec mes propres deniers gagnés à la sueur de mon Stabilo bleu. D’ailleurs, ça m’a valu de prendre 10 ans en l’espace de 30 secondes quand ma fille m’a demandé:

 » C’est quoi, une cassette ? »

[ Je reviens, je pars me Botoxiser]

Toujours est-il que je me la pète dans les couloirs du bahut avec une démarche qui n’a rien à envier aux Bee-Gees, en arborant fièrement MON lecteur rouge écarlate (qui n’est pas sans me rappeler la couleur de mon placenta.)

Et magnanime que je suis (je sais pas ce que ça veut dire, mais je trouve que ça sonne bien), je consens à le prêter à mes collègues, parce que profs, c’est pas (que) des humains qui font chier d’autres humains à grands coups d’interros surprises, tu vois. Etre prof, c’est être solidaire, main dans la main, cartable contre cartable, tous unis pour transmettre à nos jeunes le Savoir qui leur permettra de trouver un bon job et de payer ma retraite.

Amen.

L’autre jeudi, j’arrive à 8h29 précises, m’apprêtant à jeter un oeil dans mon casier et prendre par la même occasion mon lecteur (qui est rouge, je te le rappelle) quand [voix gravissime de David Pujadas] soudain, c’est le drame.

L’horreur et la stupéfaction me pétrifient instantanément sur place.

Puis, je deviens aussi rouge que mon lecteur CD (que je n’ai toujours pas retrouvé).

Evidemment, la cloche sonne (et je ne vise personne en disant cela), et moi, chuis pas dans la mouise avec mon cours du jour qui n’est basé que sur de la compréhension orale. Of course.

C’est un cauchemar, encore plus pire que la fois où j’avais rêvé que je venais faire cours en chaussons. Sans mon lecteur (rouge hémoglobine), je me sens aussi nue qu’une limace qui aurait voulu être un escargot.

Ouaip, y’a pas meilleure métaphore…

Bref, je mène l’enquête et il se trouve qu’un de mes indics me révèle le nom du coupable: c’est le prof de nutrition qui me l’a emprunté la veille et qui s’est bien gardé de le ranger à sa place. Le bougre !

Alors, déjà, on est d’accord que:

1) Enseigner l’anglais, c’est plus kiffant que d’enseigner les calories.

2) S’il continue à me faire des coups tordus comme ça, je sais par où je vais les lui faire bouffer ses 5 fruits et légumes par jour !

3) C’est MON lecteur quoi, bordel de crotte de zut !

Du coup, une gentille collègue vient à ma rescousse et me prête un lecteur CD.

L’histoire ne retiendra pas que je me suis tapée la honte devant mes élèves de 1ère (section EDF) car je ne savais pas le manipuler…. Que du coup, j’étais encore plus énervée à la fin du cours. Et que du coup, à la deuxième heure de cours, mes pauvres petits élèves de seconde, tout mimis et choupis qu’ils sont, ils se sont installés en silence, et jamais, je dis bien JAMAIS, en 8 ans de carrière, je n’ai eu d’élèves à s’installer en silence.

C’est dire à quel point ils ont ressenti ma détresse.

C’est alors qu’ils s’enquièrent du pourquoi madame, vous êtes vénère today (trop mignon d’essayer de me remonter le moral en incrustant des tits mots d’anglais de ci, de là…), keskispasse mdame, vous avez vos rulers ? (j’suis trop énervée pour lui expliquer qu’avoir ses règles, c’est pas la même chose que d’avoir ses règles)

Et là, je m’allonge sur mon bureau, la main posée sur le front, et je déballe tout, en remontant jusqu’à ma plus tendre enfance.

(Bon, en vrai, je leur ai juste dit: « Me prenez pas la tête aujourd’hui, déjà qu’on m’a chourav mon lecteur cd, alors si en plus je dois vous supporter, ça va pas le faire! »)

(ou presque)

- Oh z’y va m’dame ! Qui c’est qui vous a chourav votre lecteur ? J’vais lui faire la misère à c’type, me !

Et là, magnanime que je suis (je ne sais toujours pas ce que ça veut dire), j’ai pris sur moi pour bien articuler le nom du collègue-choureur de lecteur CD rouge.

Limite je l’aurais écrit au tableau. En grand. Ou sur un vidéo-projecteur, police 54.

- Vous inquiétez pas m’dame, on va vous venger. Plus jamais il vous le piquera, votre machin.

Du coup, j’ai eu peur que ça n’aille trop loin. Après tout, ce n’est jamais qu’un lecteur Cd (rouge). Alors, à la récré, j’en ai profité pour prévenir le collègue:

- Hé Bidulle, c’est pas toi par hasard qui aurait emprunté mon lecteur (rouge) et qui aurait oublié par hasard de le ranger ensuite ?

- Ah si, oui, en effet, hi hi, désolé, hi hi.

- Désolée moi aussi, d’avoir demandé aux élèves de te pourir ton cours de cette aprèm.

- Oh noooooon, Kinou, t’as pas fait ça ? Allez, j’te paye un chocolat chaud et on en parle plus, ok ?

Mouhahahaha, douce vengeance….

 

 

Trop un ouf ! dans Je suis une biatch action-onRendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

  1. Blogueuse égarée dit :

    Alors ? Ils l’ont fait ? Il le lui ont pourri, son cours ?
    Ah, et « magnanime », ça va très bien dans les emplois que tu fais…

  2. lascina dit :

    C est avec grand plaisir et par pur hasard que je suis retombée sur votre site et me suis rendue compte que vous aviez repris: génial! J étais restée à votre décision d’arrêter.

  3. kinou ze prof dit :

    Blogueuse égarée: Ben apparemment, ils le faisaient déjà avant l’épisode du magnéto…lol.

    Lascina: ben vi, je pensais avoir fait le tour, j’avais l’impression de ne pas me renouveler, et pis, finalement, ça m’a manqué, c’est un bon défouloir d’écrire ! :-) Merci à vous et à bientôt !

Laisser un commentaire

Parisvenise |
The NewPaf |
L'Ouvre Boîte, troupe de Ca... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dim parle du monde
| blagues1
| isafen-n- tudert