• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 31 mars 2011

Archive pour le 31 mars, 2011

Ma fille, ce chameau

Dans le journal intime de ma fille, tu apprends plus de trucs que dans Voici, Public, ou Closer réunis.

(Oui, oui, je sais, c’est mal de fouiller lire et de t’immiscer dans l’intimité de ta fille…blablabla…elle t’en voudra toute sa vie…blablabla…tu es une mère indigne….blablabla….tu mériterais d’être flagellée avec des poils de cul….blablabla…)

  • Primo, je ne fouille pas, je m’instruis.
  • Deuxio, je ne fais que lui témoigner de l’intérêt pour ses écrits. Peut-être que si feu Madame Hugo mère avait montré davantage d’intérêt pour les écrits de son fils, il aurait peut-être pondu autre chose que « Les Misérables » et eu une reconnaissance encore plus mondialement connue, une popularité à l’instar de Britney Spears par exemple…
  • Troisio, je vérifie ses fautes d’orthographe.
  • Quattro (de Wilkinson), c’est tendu en ce moment entre elle et moi, entre elle et son père, entre elle et ses copines…Elle va mal, elle s’ouvre peu, c’est si facile et tentant de lire ce qui la tracasse.
  • Cinquo, j’apprends des choses sur moi dont je ne soupçonnais même pas l’existence.

Si, si, véridique.

En plus, c’est pas bien méchant, ça ne fait que 2 jours qu’elle l’a commencé son journal. Y’a pas mort d’homme non plus. D’autant que ce cahier, c’est moi qui le lui ai fourni quand elle est descendue avant-hier:

- M’man, pfffff…(oui, ma fille aime soupirer. D’ailleurs, elle doit avoir des poumons ultra-développés vu la quantité d’air qu’elle est capable de rejeter en une seule expiration) T’aurais pas un cahier  pour moi ?

- Heu si, là, mon cahier de texte pour le travail ( tu sais, le cahier avec une reliure en carton épais qu’on te refourgue à la rentrée pour noter à la fin de chaque heure ce que t’as fait dans ton cours) Prends-le, il ne me sert pas. Ah euh…non… En fait, je ne peux pas te le donner…

- Pourquoi ?

- Non, non, rien…

J’allais tout de même pas lui dire qu’avec Chéri, on s’est amusé un soir à faire de savants calculs sur notre compatibilité amoureuse d’après les lettres de nos prénoms. Et encore moins que sur la page suivante, on a calculé, selon la même méthode, notre compatibilité sexuelle. (D’ailleurs, faudra que je dise à Chéri ce soir quand il rentrera qu’on a dû se planter quelque part dans le calcul…)

Du coup, je lui file un autre cahier, qu’elle prend dédaigneusement, avant de monter dans sa chambre. (J’attends toujours son merci….)

Cahier que je m’empresse d’ouvrir le lendemain pendant qu’elle est à l’école (après tout, j’en suis actionnaire à 50%)

1ère page: « journal intime n°3. Interdit de mettre vos nez dedans ! » (pfff, alors là, même pô peur d’abord !)

Page n°2: « Ma mère est une grosse gourde ! Je lui demande un cahier, et elle me refile un qui est DEJA rempli ! Elle me dit « Non, non, je peux pas te donner celui-là », alors je suis retournée discrètement voir ce qu’il y avait dedans. C’était ça : (là, je vois avec horreur qu’elle a déchiré les pages avec nos scores et qu’elle les a collés dans son cahier).  »

Page n°3: « Bucky (alias mon Chéri avec qui j’ai refait ma vie) est parti loin pour son travail. Il nous a ramenés des cadeaux et des sucettes » (elle colle un emballage de chuppa chups)

Page n°4: « maman, elle ne s’occupe jamais de moi. Elle a passé toutes ses soirées à téléphoner à Bucky quand il était à l’étranger (en même temps ma cocotte, à 22h, t’étais supposée dormir !) J’aime bien quand ils se disputent, ça me fait plaisir. Mes cochons d’Inde me manquent. »

Page n°5: « Ma mère est infernale, je ne la supporte plus !!! C’est pas des culottes petit bateau qu’elle porte, mais des culottes grands paquebots ! Il est 13h30 et je crève la dalle, et les deux autres, ils sont en train de parler dans la cuisine ! Bucky, c’est comme un boomerang, plus tu le lances loin, plus il revient. Et mes frères, ils sont tellement petits, qu’il se marieront avec des nains de jardin plus tard. »

Page n°6:  » Objectif abdos: une série de 150. Réussi ? Oui. Tablette ? Pas encore« .

 Bon, réfléchissons.

Déjà, il n’y a pas une faute d’orthographe. Ensuite, …

Bah non, pas d’ensuite. Je me suis effondrée quand j’ai lu ça. Et elle s’est effondrée quand elle s’est rendue compte de mon intrusion. On s’est expliquées, on s’est fait des reproches, on s’est mouchées mutuellement dans nos cheveux, on s’est pardonnées.

Je ne sais pas combien de temps cette trêve va durer, mais une chose est sûre, l’adolescence, c’est pas tchoupi tous les jours; une maman intrusive, c’est pas cool non plus, et enfin, je n’ai pas de culotte paquebot dans ma commode ! Clin doeil

 

Ma fille, ce chameau dans Je suis une biatch action-onRendez-vous sur Hellocoton !

Parisvenise |
The NewPaf |
L'Ouvre Boîte, troupe de Ca... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dim parle du monde
| blagues1
| isafen-n- tudert